saleté de PIF!!!!

Publié le par vivre et laisser vivre

aujourd'hui nous avons perdu notre Sushi après tant d'autres ,il avait la Pif ,ils sont 11 à avoir succombé à cette saleté de maladie ,toujours mortelle!

ci dessous un article très complet pour comprendre le mécanisme de celle-ci

MERCI au dr en immunologie Irène de Villers pour ses décennies de recherche sur la physiopathologie de la PIF, dont elle nous met à disposition, sous une forme accessible à tous, les résultats!


((ndlr: vais traduire ici peu à peu les travaux (imposants!) du dr Irène de Villers : non pas "dr vétérinaire", mais à formation en immunologie beaucoup plus approfondie que les "drs vétérinaires" : dr en immunologie et dr en homéopathie ))

(IDV : noter que je ne cautionne en rien la pub sur mon sîte, placée hors de mon contrôle en échange d'un site "gratuit")

Connaissances sur la péritonite infectieuse féline juillet 2013 ( source :en anglais:http://www.angelfire.com/fl/furryboots/ )
MAIL du dr en immunologie Irène de Villers (anglophone) : furryboots@icehouse.net

J'ai écrit cette page web pour éduquer les vétérinaires et les propriétaires de chats, mondialement, , à propos des derniers résultats de recherche concernant la maladie féline qui tue actuellement aux usa 5 à 10 millions de chats par an, et que j'ai passé des décades à étudier . J'ai eu certains cas de succès avec cette maladie (cas où propriétaires avec vétérinaires traitants utilisant mon approche, ont vu un retour du chat à la santé) . Cas publiés dans International Journal of Homeopathy.
Cette page sera mise à jour régulièrement, autant que possible. Pendant ce temps cette information est à votre disposition, glanée de recherche formelle sur la PIF. Noter que cette information n'est pas un conseil médical. Un chat individuel doit être géré individuellement dans ce challenge bien spécifique, soit pour prévenir la PIF , ou pour construire la santé en présence de la PIF.
A l'heure où j'écris, il n'y a pas de traitement direct connu, pour la PIF.
Actuellement, seul le propre système immunitaire du chat peut prévenir ou vaincre la PIF.
Il y a de nombreuses façons d'augmenter la santé du système immunitaire, par l'homéopathie, comme montré dans des centaines de papiers de recherche formelle scientifique, non reproduits ici.Si vous souhaitez en savoir plus, sentez vous libre de me contacter par mail.

Comprendre la PIF

Il y a de nouvelles informations à propos de la PIF et comment elle se comporte, et qui nous disent plus que ce que nous savions jusqu'ici. Finalement nous comprenons mieux comment cette maladie tue le chat. Elle utilise les vieux neutrophiles! (plus sur ce sujet dans l'article principal ci-dessous).
Il y a des progrès sur les fronts suivants:
prévention
diagnostic
mécanisme: ce que la PIF fait au chat
différence/relation entre coronavirus de la PIF et coronavirus entériques
liste de départ : à faire/à ne pas faire pour les chats avec PIF; doit être suivi d'une consultation complète! écrire pour détails
expérience de traitement et options
conditions qui amènent un chat à développer la PIF

Avertissement
recherche et connaissance scientifique de la façon dont fonctionnent les corticoïdes signifie:
N'utilisez pas les glucocorticoïdes/corticostéroïdes dans les cas de PIF
par exemple: prednisone: pas, sur aucun chat avec pif, en aucune circonstance.
prednisone, dexaméthasone et autres glucocorticoïdes ressemblent fort à une PIF artificielle.
Ils tuent le chat selon la même technique que la PIF, c'est à dire en détruisant le thymus et augmentant les neutrophiles mortels (mortels dans la PIF).
La PIF fait déjà çà, n'ajoutez pas quelque chose qui le fait aussi!
les manuels vétérinaires actuels sont dans l'erreur (périmés) en suggérant les stéroïdes. Veuillez les refuser et demander à votre vétérinaire de vérifier la recherche formelle prouvant comment les stéroïdes n'aident pas, du tout, en aucune façon.
d'autres choses, dont la recherche démontre qu'elles n' aident pas, sont les suivantes, donc ne les utilisez pas non plus :
vaccins contre la PIF, antibiotiques, interferon (félin ou humain), séparation des chatons de la mère.
TOUS ces facteurs sont prouvés et via l'expérience et via la recherche formelle, NE PAS aider.

La PIF est elle contagieuse?
NON
Ceci requiert explication.
Deux coronavirus sont impliqués dans toute discussion de PIF.

Un est le Feline Enteric (intestin)coronavirus : FeCoV
L'autre est celui qui cause la PIF : FIPV
Ce sont deux virus distincts. Leur génétique est différente pour un gène très critique bien qu'ils aient environ 98% de gènes en commun.
Le gène important est celui qui dit dans quelle sorte de cellule le virus peut vivre.
FeCoV peut SEULEMENT vivre dans les cellules tout en haut des parties structurelles de la lumière intestinale
FIPV peut SEULEMENT vivre dans ceux des globules blancs appelés macrophag
es

Ce que vous devez savoir à propos de FeCoV

FeCoV peut être excrété dans les feces et transféré de chat à chat par la voie orofécale, via les bacs à litière et l'activité de grooming.
Donc ce virus EST contagieux et peut être transféré de chat à chat. C'est un virus ubiquiste-en d'autres termes TOUS les chats l'auront-et essayer de s'en débarrasser est comme essayer d'éliminer la poussière-ce n'est PAS possible, et c'est pourquoi séparer les chatons de leur mère n'est pas le moyen de s'en débarrasser. En peu de temps les chatons séparés l'auront tout aussi bien (à moins qu'ils ne soient élevés en chambre stérile et n'en sortent jamais ).
FeCoV sera transféré de chat à chat chaque fois qu'un chat donné excrétera activement du virus. Cela ne sera pas tout le temps, mais surviendra de façon imprévisible de temps en temps, spécialement après que la santé intestinale ait été compromise par quelque chose comme des toxines alimentaires ou des drogues.
Mon avis est de maintenir la santé intestinale chez les chats en ne donnant dans l'alimentation ni fruits légumes ou herbes car ils contiennent des toxines félines (par exemple les fruits/herbes/végétaux antioxydants pour les humains sont toxique pour les chats), en évitant toute drogue, et en ajoutant une petite quantité de son de riz et citrouille bien cuits: les options prouvées et bien connues pour nourrir de saines bactéries intestinales.
Plus l'intestin est sain, moins actif sera le corona intestinal.

Ce que vous devez savoir à propos du FIPV (le virus de la PIF)

Le FIPV (virus de la PIF) ne peut vivre que dans les macrophages sanguins, il ne peut pas vivre dans les cellules intestinales.
Donc il ne peut pas être excrété, et donc ne peut pas infecter d'autres chats. Cela signifie que la PIF n'est PAS contagieuse.
Alors d'où vient la PIF? FIPV est une mutation virale de FeCoV, qui mute à l'intérieur d'un chat INDIVIDUEL, en FIPV. Des mutations surviennent régulièrement chez les microbes,- mais le plus souvent elles surviennent, le plus élevé est le risque qu'une mutation survienne de FeCoV à FIPV, (virus de la PIF), à l'intérieur d'un chat.
Cette mutation surviendra plus souvent s'il y a plus de FeCoV dans lesquels muter, et aussi s'il y a plus de stress pour susciter un taux plus élevé de mutations.

La mutation en elle même n'est pas suffisante pour provoquer la PIF.
Les mutatiohs surviennent souvent, essentiellement à un taux qui varie avec le niveau de stress. IMPORTANT : le stress signifie n'importe quel stress ressenti par le chat. Donc il est individuel, et il peut être physique (castration précoce), émotionnel (changement de foyer), agression immunitaire (vaccins), toxique (nettoyants, toxines alimentaires, drogues), nutritionnel (toxines alimentaires, déficience ou manque de protéines animales ou protéines de qualité inférieure)
-ou quoique ce soit d'autre que l'esprit ou l'organisme du chat ressent comme un stress.
Tout chat sain, au système immunitaire intact, combattra victorieusement le FIPV muté et s'en débarrassera, avant même qu'une PIF ne puisse démarrer. Il a été estimé que 80% des mutations PIF, ne mènent jamais à la PIF, car le système immune se débarrasse du virus muté avant qu'il ne puisse s'installer et se répliquer dans les macrophages.

Les malheureux chats qui ont un système immune lésé ET une mutation vers le virus de la PIF, eux peuvent être malades de la PIF.
Le FIPV prend résidence et se multiplie dans les macrophages (un type de globules blancs)où le virus prend le dessus sur les fonctions du macrophage normal et le dirige erronément pour tuer le chat.
Les macrophages normaux sont comme les camions à ordures pour le corps. Ils circulent, ramassent les poubelles (en les engloutissant), et les virent du corps. Les "poubelles" sont des globules blancs beaucoup plus petits appelés neutrophiles, qui ne sont normalement actifs qu'un maximum de douze heures; ensuite les macrophages envoient un signal que les neutrophiles ont fait leur job et qu'ils doivent devenir inactifs et mourir. Et alors ils sont engloutis et emportés par ces gros macrophages. C'est la collecte des déchets, par le système immunitaire, de quoi que ce soit qui n'appartient pas au corps.
Les neutrophiles (mnémotechnie "neutraliser"), normalement circulent, en neutralisant les problèmes tels virus, bactéries, allergènes etc..en les engloutissant. Les neutrophiles contiennent des granules toxiques, destinés à tuer tout virus ou bactéries engloutis. TOUTE cette activité du système immune est dirigée par un organe du système immunitaire appelé le THYMUS.
Donc si le thymus est sain, les mutations PIF du virus seront gérées de la même façon: englouties par les neutrophiles, tuées par les granules toxiques à l'intérieur des neutrophiles, puis virées du corps par les macrophages qui à leur tour engloutissent tous les neutrophiles usagés dans les douze heures et s'en débarrassent, fin du problème- SI le thymus est sain.
Quand le thymus est endommagé, ceci ne se passe pas, mais au contraire s'installe la PIF! Les virus dans les macrophages, changent la fonction du macrophage. Au lieu de se débarrasser des neutrophiles rapidement et avant qu'ils vieillissent et répandent leurs granules toxiques, les macrophages PIF-envahis envoient des messages chimiques aux neutrophiles qui leur disent de continuer indéfiniment. C'est la clé de la maladie PIF. Les neutrophiles, pleins de granules toxiques, vieillissent, s'ouvrent, et relâchent ces granules toxiques qui tuent le chat. Pendant ce temps le corps fabrique encore plus de neutrophiles, car il croit qu'il a besoin d'un nouveau lot toutes les douze heures. Très rapidement, la numération des neutrophiles devient TRES élevée, et ceux là sont tous de vieux neutrophiles NON sains. TOUT CHAT AVEC PIF, démarre avec un pic de neutrophiles sur sa NFS.Et il reste élevé,car ce sont les neutrophiles qui tuent.
Un taux élevé de neutrophiles peut aussi survenir si le chat a une infection bactérienne sérieuse telle un pyomètre ou un abcès. Ceux là sont alors de nouveaux jeunes neutrophiles essayant de capturer toutes les bactéries, et il n'y a là pas de risque qu'ils libèrent leurs granules toxiques comme dans la PIF.
Les neutrophiles provoquent BEAUCOUP de dégâts dans la PIF. Ils sont toujours près, ou dans, ou sur, les vaisseaux sanguins, tandis que les macrophages sont dans le sang. Par exemple dans la PIF humide les parois des vaisseaux sanguins sont suffisamment endommagés pour laisser passer le serum sanguin dans les cavités du corps ("effusion"). Usuellement c'est surtout le serum qui passe et pas beaucoup de cellules sanguines car il leur faut des brèches plus importantes pour passer.
Les neutrophiles contiennent aussi des granules normalement utilisés pour construire des croûtes sur les plaies. Dans la PIF, les neutrophiles lésés relâchent ces granules et ils peuvent donner des lésions d'aspect tumoral appelées "granulomes". Ce peuvent être de petits granulomes dispersés, tels que dans ou sur les reins et le foie près des vaisseaux sanguins-ou bien ils peuvent construire de gros granulomes le long des vaisseaux sanguins intestinaux ou dans les zônes lymphatiques. En fait les granulomes peuvent se former partout où le sang peut aller.
Dans de rares cas on peut les trouver sur le penis, et ils surviennent avec une fréquence dangereuse dans le cerveau et la zône oculaire, affectant les yeux et la vison, et/ou causant des crises d'épilepsie,- ou même dans des zônes plus externes comme l'intérieur du nez, qui est un des rares endroits où ils sont visibles. Les vétérinaires ont pris les granulomes internes pour des tumeurs, mais ils ne sont pas des tumeurs et ils ne sont pas opérables.

la chose importante est :
La PIF est liée à un système immunitaire endommagé (habituellement par les vaccins ou les corticoïdes) PLUS un stress déclencheur de la mutation virale.
Un chat avec un thymus sain ne peut pas développer la PIF, indépendamment des mutations, car ce composant du système immunitaire, le thymus, provoquerait la mort et l'élimination comme un déchet de tout virus muté.

L"homéoprophylaxie est une alternative sûre et d'efficacité prouvée aux vaccinations qui endommagent le thymus. Elle permet à votre chat de conserver sa résistance aux maladies chroniques, PIF incluse- tout en lui donnant des moyens sûrs de résister aux maladies aigues que les vaccins veulent prévenir.
Dans les situatinos de groupe où on pourrait avoir l'impression d'une épidémie de PIF,la raison pour laquelle la pif semble contagieuse n'est pas qu'elle passe de chat à chat, mais que les facteurs communs qui prédisposent à la mutation du coronavirus en virus de la PIF, (un thymus lésé, plus un stress déclencheur pour la mutation, plus un haut taux d'activité intestinale des corona) sont là pour les chats dans cet environnement.
Dans le passé on pensait que le titre de coronavirus indiquait la probabilité pour un chat de développer une PIF. Ce n'est pas le cas. La preuve du contraire a été apportée. Un chat avec peu de corona peut encore muter vers la PIF, et fera une PIF si son thymus n'est pas sain. D' autre part, des chats à haut titrage en corona et beaucoup de mutations, peuvent avoir un thymus sain et ne pas faire de PIF
Le thymus sain est l'aspect préventif le plus crucial pour la PIF. Il est lésé par vaccins, stéroïdes, soja, médicaments chimiques, et multe autres chimiques.

Le thymus est l'organe à cibler pour la prévention de la PIF
C'est la partie du système immunitaire qui est le siège de toute résistance aux maladies chroniques (une maladie chronique est une maladie qui ne guérira pas si elle est laissée à elle même, mais soit continuera indéfiniment, soit tuera sa victime. Ceci (le thymus) est l'aspect de la santé qui doit être reconstruit pour prévenir ou surmonter des maladies comme la PIF.
PIF, leucose, cancer, FIV, arthrite, allergies, diabètes, insuffisance rénale chronique, hyperthyrodie, sont toutes des maladies chroniques et ont toutes besoin d'un thymus sain pour que le chat leur résiste.
Il est triste que les vaccins ayant pour but d'aider à surmonter les maladies aigues- aient en effet indésirable à long terme un thymus endommagé-forçant donc les chats à développer plus tard des maladies chroniques. La PIF est une des quelques maladies chroniques qui tendent à frapper même les très jeunes chats.

CAUSES ENDOMMAGEANT LE THYMUS
Avérés par la recherche, certains facteurs sont connus pour léser le thymus, dont les suivants, et qui donc doivent être évités, afin de ne pas voir la PIF:
Tous les corticostéroïdes (tels prednisone, dexamethasone, etc), drogues chimiques, soja dans la nourriture, stéarate de magnésium dans les suppléments(aide pour les faire passer dans la machine à comprimés -donc les acheter en poudre autant que possible), et les vaccinations notamment les adjuvants vaccinaux.

DIAGNOSTIC de la PIF
TOUS les tests pour coronavirus sont inutiles, incluant les PCR, car TOUS les chats ONT du corona.
La recherche 2014 montre que les corona du liquide d'effusion sont dérivés des corona intestinaux, et ne sont pas issus des macrophages en cas de PIF.
Il est intéressant néanmoins de mettre sous le microscope les macrophages de la PIF, par exemple si on en trouve dans le liquide d'épanchement, car ceux de la PIF sont VIDES. Alors que les macrophages fonctionnels ont des contenus de phagocytose (engloutis). Les macrophages de la PIF ont aussi un aspect "spongieux", que n'ont pas les macrophages sains.
Les tests ne peuvent pas différencier FeCoV de FIPV en "trouvant du RNA de coronavirus".(Pas même le teste FIP-7
Il n'y a actuellement PAS de test qui soit un "test de PIF".
Donc ne gaspillez pas votre argent pour quoi que ce soit annoncé comme un "test PIF", ou un test corona.
Néanmoins, toujours selon la recherche, la PIF est facile à diagnostiquer si vous savez comment :
Une numération formule sanguine est nécessaire.
Elle montrera en cas de PIF:
des neutrophiles ELEVES
des lymphocytes BAS ou dans les limites inférieures de la normale.. plus tard dans la maladie ils seront bas
des globulines ELEVEES
une albumine basse ou dans les limites inférieures de la normale...plus tard dans la maladie elle sera basse
Il y aura aussi des signes d'anémie sur la lignée rouge, déjà présents ou en cours d'installation. Les valeurs des globules rouges doivent être vues comme un indice et dans le contexte (svp sentez vous libres de m'écrire pour des explications gratuites de ce que montre une numération formule sanguine, elles ont en général des abréviations plutôt cryptiques. Votre VET posera le diagnostic, mais je peux expliquer ce que les tests montrent, ce qui a été mesuré, pour vous le "traduire")
Dans la PIF HUMIDE, les données ci dessus s'appliquent aussi, mais le diagnostic est plus facile car le liquide d'épanchement est spécifique. C'est du serum sanguin transsudé donc son niveau de globulines n'est pas très différent du niveau dans le sang -, juste un peu plus bas. Il est jaune pâle et collant, comme le plasma ou le serum sanguin . Les autres épanchements ont une composition différente (par exemple, le chyle est blanc, l'épanchent d'origine cardiaque est un liquide type oedème, et le liquide de péritonite est plein de pus)

Les stress qui causent des mutations vers le virus de la PIF
En même temps qu'un thymus endommagé, un déclencheur STRESS (ou plusieurs)est nécessaire pour que le FeCoV mute en virus de la PIF et provoque une PIF .
Il est important de noter que le stress n'est pas seulement le stress émotionnel mais peut être n'importe quelle sorte de stress perçu comme tel par l'organisme du chat.
Certains chats percevront plus le stress que d'autres, donc les stress prévisibles doivent être évités ou au moins espacés de telle sorte qu'ils ne se cumulent pas . Les stress comprennent:
les stress PHYSIQUES , tels chirurgie, blessure ou maladie quelles qu'elles soient. Spécialement chez un très jeune chaton. Tel la stérilisation.
TOUT stress fonctionne de la même façon que les glucocorticoïdes, en endommageant le thymus, parce que le stress provoque une libération du glucocorticoïde cortisol, qui endommage le thymus .
les stress NUTRITIONNELS: par exemple protéines de basse qualité (gluten, "sous produits", "dérivés", protéines végétales) , quantité insuffisante de protéines animales (pourcentage insuffisant de protéines de véritable viande, poisson ou oeufs), manque ou excès de tout minéral ou vitamine, présence d'un ingrédient qui détruit les nutriments (par exemple la viande rouge a des bactéries de surface qui détruisent les nutriments, -et des antioxydants végétaux comme la myrtille, en fait déplètent le chat en antioxydants), le manque de vitamine D pour garder le système immmune sain, la présence de vitamine E artificielle qui est toxique (appelée ménadione dans les aliments commerciaux)
les stress TOXIQUES: par exemple: plantes d'ornement, nettoyants ménagers,(le bicarbonate de soude, comme nettoyant ménager, est sans danger), médicaments prescrits pour le chat, vaccinations, antiparasitaires internes, antiparasitaires externes; sur les meubles: retardateurs de flamme, produits contenant néoprène ou silicone; herbes et antioxydants toxiques (fruits, végétaux et herbes qui sont bénéfiques pour les humains mais toxiques pour les chats), car le chat n'a pas la capacité de les fractionner dans le foie en composants bénéfiques, contrairement aux humains, ce qui résulte en un stress toxinique tandis que le chat s'efforce de "faire avec". Des produits connus pour être des toxiques sévères mais laissés sur le marché selon le principe des "droits acquis". Par exemple Windex jusqu'à récemment utilisait un toxique autorisé dans la formule originelle, qu'il vient seulement de retirer de cette formule.
le stress EMOTIONNEL: par exemple changer de foyer, être rossé par un autre chat ou individu, se savoir non aimé par un des membres de la maisonnée, avoir trop peu d'espace individuel notamment en hauteur, être mis en cage.
le stress DEVELOPPEMENTAL : par exemple sevrage trop précoce d'avec la mère, avant les 3 mois minimum; castration avant 6 mois minimum; placement avant les leçons développementales de la mère chat, entre deux et trois mois; nutrition, dans les quelques premiers jours, insuffisante pour pouvoir développer un foie pleinement fonctionnel (les chatons naissent avec un foie immature)
le stress VACCINAL
les chatons naissent avec un système immunitaire non développé; la planification de les vacciner avant 3 ou 4 mois d'âge, -(âge auquel ils peuvent seulement commencer à développer un peu d'activité immunitaire), - avec impossibilité de fabriquer des anticorps, est très dommageable. Après 3 ou 4 mois il y a un peu d'activité du système immunitaire, mais il n'est pas mature avant une à voire même 4 années.
Vous verrez des lésions thymiques et donc des taux de PIF proportionnels à cette immaturité immunitaire et aussi proportionnels à cette utilisation de vaccins chez des chats sans système immunitaire mature. Ce ne devrait vraiment surprendre personne que nous voyions autant de PIF chez les jeunes chatons et chez les chats de moins d'un an, puis de 1 à 4 ans : tout ceci suit les niveaux de maturité et d'endommagement du système immunitaire
La PIF actuellement tue 1 à 10% des chats
Les vaccins sont une part significative du problème, via les dommages qu'ils causent au système immunitaire: thymus. Le thymus est la première ligne de défense du corps pour les infectins, et il est la SEULE ligne de défense du corps pour les maladies chroniques. Les vaccins ciblent le système de feed back du corps pour les infections (il n'existe pas de système de feed back pour les maladies chroniques comme la PIF). Le système de feed back en ce qui concerne les infections est le système des anticorps dans la moelle osseuse.. Le thymus n'est pas impliqué dans l'aspect "anticorps " du combat contre l'infection..mais les vaccins l'endommagent.
De façon intéressante, si un chat attrape une maladie naturelle, il fera des anticorps mais il va AUSSI renforcer son thymus pour mieux combattre les infections. C'est donc l' effet opposé de celui des vaccins, en ce qui concerne les infections futures. La maladie naturelle renforce la première ligne, thymique, de défense du corps contre les infections. Seul l'homme l'affaiblit ou le détruit!
Mon avis : si vous DEVEZ vacciner pour une quelconque raison légale, alors au moins utiliser les remèdes homéopathiques qui aident à prévenir les dommages vaccinaux. Ecrivez moi pour plus d'information sur la prévention sans danger des maladies, et sur la prévention des dommages vaccinaux.
Donc en résumé:
Un chat ne peut attraper la PIF que s'il a un hymus endommagé, ce qui résulte en absence de défense contre la PIF, ET s'il a assez de déclencheurs-stress rassemblés sur une courte période, pour déclencher la mutation du corona intestinal en virus de la PIF.
La prévention de la PIF est tout à fait réalisable en protégeant la santé du thymus, en éliminant tous les stress possibles, et en espaçant dans le temps les autres. Et aussi avec l'utilisation d'un remède homéopathique constructeur de résistance, tel : FIP/FeLV/FIV 30C

A noter :
La PIF attaquera par mutation chez un chat stressé, même dansl'environnment le plus gentil,-mais si le corps du chat se sent stressé. Certains chats ont une personnalité à stresser plus facilement et à propos de choses différentes, ou en ce qui concerne différents organes du corps, -que d'autres chats.
les TOXIQUES aussi stressent davantage certaines races que d'autres : celles plus proches de l'ancêtre sauvage-et celles avec du roux, de la dilution, et les gènes smoke, par exemple les Bengale, Savannah, les chats avec gènes rouge, ou crème, ou smoke , ou en combinaison.
Autre stresseur constitutionnel pour certaines races: le gène "nu" car le chat est sous stress pour produire suffisamment de chaleur: cas des chats sphynx.
Les races qui ont les gènes de restriction de couleur, tels les siamois (cs), birmans (cb), et albinos (ca), semblent aussi statistiquement être désavantagés, mais il me reste à déduire le mécanisme.
Les stresseurs TOXIQUES sont ceux que j'aimerais le plus souligner, car ma constatation après l'étude de plus de 700 cas, est que les chats avec PIF n'ont pas de résistance aux toxiques, et pourtant ont à combattre les toxiques relâchés par les neutrophiles âgés. Eliminer les toxines et les surmonter, devient de première importance dans la PIF, que ces toxines soient nutritionnelles, médicinales, ou de toute autre sorte. Trop souvent les produits "chat" vendus "pour les chats" contiennent des toxiques..pour les chats. LA PLUPART des aliments commerciaux en contiennent, et la plupart des suppléments "pour chats".. Les toxines communes dans les produits "pour chats" comprennent: alfalfa, yucca, ail, myrtilles, et pomme de terre, -et ce n'est que le sommet de l'iceberg dans les toxines félines par ici sous étiquette ""spécial pour chats".
Ce qui suit est une suggestion, une liste de premier secours, à faire et à ne pas faire, à l'usage des propriétaires de chats et vétérinaires travaillant avec un chat diagnosiqué PIF
Elle a été développée sur la base de la recherche chez des chats avec PIF, et est une liste d'idées, pas une liste de choses à faire
Tout chat individuel a besoin d'une appréciation individuelle quant à ce qui peut ou ne peut pas lui être bénéfique, -de cette liste, ou d'ailleurs.
DONC il s'agit d'information sur ce qui a aidé des chats avec PIF dans le passé, ce n'est pas un conseil médical.
Cela EST développé à partir des études de cas passés, (((ndlr: heuristique="alternative" à la vivisection))), de l'expérience de vétérinaires et de propriétaires de chats prenant soin de chats avec PIF, et des do

Commenter cet article

gabriella 23/11/2015 00:35

oui c'est vraiment une horreur cette maladie!

mili 22/11/2015 18:42

Merci pour cet article très complet.. j'ai malheureusement été concerné par cette maladie et cela m'aide à y voir plus clair pour prévenir la maladie chez mes prochains chats..